Kimchi de radis Blue Meat | Légumes lacto-fermentés

Mama Sirena - Conserverie Vivante (29)

Prix régulier 5,90€

Taxes incluses.

La version radis blue meat du grand classique asiatique, le tout relevé comme il faut (sauce soja, ail gingembre, piment coréen) ! et évidemment tout (sauf l'assaisonnement) est bretons, labelisés bio, et cuisinés par Raphaëlle dans son atelier à Plouhinec (29) !

Quest-ce que la lacto-fermentation ? 
Technique ancestrale de conservation naturelle, sans cuisson ni pasteurisation, permet de préserver les vitamines des légumes et offre un apport intéressant en pré- et probiotiques.
Comment l'utiliser ?
À servir en accompagnement de tous vos plats, chauds ou froids, salades, sandwiches, galettes. Convient aussi pour l’apéro. Évitez la cuisson pour préserver tous les bienfaits. Une fois ouvert, conservez au frais et consommez dans les 15 jours.

Poid : 200gr

Label : Nature & Progès (en cours) - tous les produits utilisés sont issus de l'agriculture biologique.
Ingrédients : Radis Blue Meat, poireau, sel marin, sauce soja, ail, gingembre, piment coréen.
Pour chaque recette, le processus de fermentation naturelle en saumure (eau filtrée + sel) a lieu pendant un minimum de 2 mois. Il n’y a pas de pasteurisation.
DLC : meilleur avant mai 2022

Origine : France (Plouhinec, 29)
-
Mama Sirena - Conserverie Vivante : Débarquée de sa belgique natale il y a belle lurette, Raphaëlle s’était d’abord installée dans le Finistère Nord et travaillait les mains dans les algues tout en affûtant sa passion pour la cuisine lacto-fermentaire qu’elle tenait depuis déjà quelques années. C’est là-bas qu’elle lance Mama Sirena en 2020, une “conserverie vivante” où elle recoupe ses deux hobbies : les algues et la lacto-fermentation, cette technique ancestrale de conservation naturelle, sans cuisson ni pasteurisation, permettant de préserver les vitamines des légume ! Un peu à l'étroit, elle profite d’une belle occasion au printemps 2021 pour venir s’installer dans le tiers-lieu des Ateliers Jean-Moulin à Plouhinec qui lui propose un local adapté et du matériel, le tout à moindre coût. De là, elle entame ses démarches auprès des maraîchers locaux pour se fournir en légumes bio le plus localement possible, tout en gardant l’accroche dans le nord Finistère pour se fournir en algues. Elle précise alors petit à petit ses recettes à la fois fraîches et étonnantes, en n’oubliant évidemment pas les grands classiques des légumes lacto-fermentés comme l'asiatique Kimchi ! Sa méthode de travail durable et complètement artisanale lui permet de faire la demande du label Nature & Progrès qui est désormais en cours. Un superbe projet peu commun dans nos contrées, qui mérite d’être découvert !