Le guide des vins dont vous êtes le héros

Nouriturfu

Prix régulier 15,00€

Taxes incluses.

 

"Si vous osez pénétrer dans le « donjon du vin », affronter ses pièges et ses énigmes, soigneusement concoctés par l’auteur spécialisé Antonin Iommi-Amunategui (accessoirement cofondateur de Nouriturfu), vous devriez tout à la fois passer un bon moment et en apprendre beaucoup sur ce sujet réputé compliqué voire barbant : le vin !

Bienvenue dans le Donjon du Vin ! Le guide des vins dont vous êtes le héros – ou l’héroïne – se propose de rendre enfin vraiment ludique (et risqué !) votre parcours dans le monde du vin. Une fois franchie cette couverture redoutable, vous déciderez vous-même, pas à pas, du scénario de l’histoire : découvrir le vin, le choisir, l’acheter, le conserver, le boire… comme autant d’embûches possibles ! Chemin faisant, vous apprendrez beaucoup sur ce sujet réputé compliqué, tout en vous distrayant. Le vin est un plaisir, sa découverte et son apprentissage devraient naturellement l’être aussi. Et si vous vous y connaissez déjà, n’ayez crainte : ce guide unique regorge de conseils affûtés, d’enseignements subtils ou surprenants. Sauf à ce qu’en route vous ne tombiez dans une fosse pleine d’un vilain picrate bouillonnant… Et là, retour à la case départ !

Antonin Iommi-Amunategui est l’auteur de plusieurs guides et ouvrages sur le vin (Tronches de vin, Glou Guide…) et le créateur des salons « Sous les pavés la vigne »."

Auteur : Antoin Iommi Amunategui
Année de parution : 2018
140 pages
Editeur : Nouriturfu
-
Nouriturfu : Entité bipolaire, la fois maison d'édition et organisatrice d'événements, depuis 2016 Nouriturfu est ce genre de projet éditorial original et plus que nécessaire en 2021. À travers une vision large  et socioculturelle, Nouriturfu publie des ouvrages culinaires à la fois engagés et très actuels, s’emparant de sujets tels que les inégalités de genres ou de "races" dans l’alimentation. Des propos sérieux mais traités non sans humour, qui en font des ouvrages importants, nous éveillant sur certaines questions et nous rappelant que trois fois par jours, par l’assiette, nous faisons des choix de société.