Le pain rassis, dix façons de le préparer

Éditions de l'Épure (75)

Prix régulier 9,00€

Taxes incluses.

Le pain rassis, dix façons de le préparer par le journaliste et boulanger Adriano Farano. La collection "Dix façons de préparer" sont les plus beaux livres gastronomiques que vous pourrez offrir/vous offrir à ce prix. Ce sont de petits ouvrages que l'on caresse, puis que l'on ouvre et que l'on sent.

Chaque livret de la collection expose en 24 pages dix façons originales d’agrémenter un même aliment, préalablement présenté dans une courte préface. Le choix des papiers, ingres à la forme, vergé, velin, stone… la composition typographique, ainsi que la reliure fil de lin en font une édition originale de grande qualité.

Attention, les livrets de cette collection sont composés de pages non coupés (à l'ancienne) qu'il faut ensuite les détacher au coupe papier. Donc pas d'inquiétude, c'est normal que les pages soient attachées, et c'est tout simple et ludique à détacher !

"Et si, pour que le pain retrouve sa dignité, il nous fallait savoir le perdre en redécouvrant le pain perdu ?
Ingrédient de base de la cucina povera – littéralement cuisine pauvre –, le pain rassis nous a nourris pendant des générations avant de disparaître de nos tables il y a un siècle, par snobisme bien sûr, mais aussi parce que le pain d’aujourd’hui est, comme la société qui l’engendre, incapable de vieillir. Prenez une baguette blanche une semaine après sa fabrication : sa consistance s’apparentera à celle du caoutchouc. "


Année de parution : 2021
Format : 12 x 21,5 cm
24 pages non rognées
Piqûre cahier d'écolier fil de lin
Papier de création
Editeur : Les Editions de l'Epure
Fabriqué en France
-
Les Éditions de l'Épure : Basés à Paris, ils publient des ouvrages gourmands, parfois drôles, et toujours enivrants, par des auteurs passionnés. Voilà bientôt 30 ans qu’ils défendent bec et ongles les savoirs-faires et terroirs viticoles ou gastronomiques par leur magnifiques publications, le tout imprimés en France et sur du papier recyclé. Est ce que les éditions de l’Épure ne serait pas la plus belle maison d’éditions culinaire qu’il soit ?