L'esprit Chapel

Éditions de l'Épure (75)

Prix régulier 35,00€

Taxes incluses.

Locavore et anti-gaspillage avant l'heure, Alain Chapel qui connaissait absolument tous ses fournisseurs, et fréquentait le marché de Lyon, s'assurait de ne travailler que les meilleurs produits de son terroir. Allant parfois jusqu'à ressusciter d'anciennes variétés de fruits, disparues pour cause de non conformité esthétique... Cette philosophie dessinait une réelle quête de sens, d'harmonie, un profond respect pour son terroir, pour les producteurs, pour la préservation du bon et des savoirs-faire. Alors oui, 30 ans après sa disparition, Alain Chapel reste un chef emblématique. 

Ceux qui l'ont connu, ses proches, d'anciens membres de sa brigade, mais aussi d'anciens clients réguliers, racontent ce qu'ils ont gardé de l'homme, du chef, de l'esthète, de l'ami fidèle. Ils évoquent les voyages, la musique, le vin, les longues balades en forêt ou en montagne, l'amour du beau, du geste, des fleurs, des animaux, des grandes réunions de copains autour de dîners de vignerons ou de la Saint-cochon et bien-sûr du football... Autant de choses qui ont nourri l'homme et inspiré le cuisinier. Et c'est justement l'homme derrière le grand chef que l'on veut raconter aujourd'hui. Car le métier de cuisinier pour Alain Chapel était beaucoup plus que la somme des recettes qui reste de lui et qui ont inspiré des générations de chefs.

Un ouvrage largement illustré de documents d'archive inédits (photos, dessins...) et de 35 recettes inédites et certaines emblématiques du restaurant. 

 

Année de parution : 2020
Format : 17 x 24 cm
272 pages
Editeur : Les Editions de l'Epure
Fabriqué en France
-
Les Éditions de l'Épure : Basés à Paris, ils publient des ouvrages gourmands, parfois drôles, et toujours enivrants, par des auteurs passionnés. Voilà bientôt 30 ans qu’ils défendent bec et ongles les savoirs-faires et terroirs viticoles ou gastronomiques par leur magnifiques publications, le tout imprimés en France et sur du papier recyclé. Est ce que les éditions de l’Épure ne serait pas la plus belle maison d’éditions culinaire qu’il soit ?